Oignons

Pour lutter contre les mauvaises herbes dans les oignons, on utilise encore toujours de grandes quantités de liquide phytosanitaire, avec l’idée que le produit doit couler de la plante pour éviter un endommagement.

Le liquide avec herbicide qui coule de la plante arrive au pied des jeunes plantes d’oignon dont il entrave la formation de racines. Des expériences pratiques montrent que la technique de pulvérisation Wingssprayer avec peu d’eau permet d’utiliser jusqu’à 50 % d’herbicides en moins. Pulvérisé en petite quantité, le liquide ne coule pas de la plante, n’atteint pas les jeunes racines et ne freine donc pas la croissance. Vous pouvez ainsi lutter contre les jeunes mauvaises herbes sans endommager les cultures. Ce sont surtout les gouttelettes qui atteignent les jeunes mauvaises herbes. Les fines gouttes ont jusqu’à 10 fois plus de surface de contact par hectare que les grosses gouttes.

Le Botrytis allii (pourriture grise du collet) et le Botrytis squamosa (brûlure des feuilles) sont des maladies qui attaquent la plante surtout lorsque les feuilles sont à plat. La mouche de l’oignon pond ses œufs dans le sol au pied des oignons. Les larves s’introduisent dans la plante par les racines et provoquent le flétrissement des plantes. Ces ennemis de l’oignon peuvent être combattus très efficacement avec la technique de pulvérisation Wingssprayer.